×
×

Près de 10 000 visiteurs fêtent le Parc du Peuple de l'herbe

Le plus grand espace naturel sensible des Yvelines a été officiellement inauguré le 24 juin avec de nombreuses animations à son image : conviviales, ludiques, grand public mais aussi éducatives et tournées vers la préservation de la biodiversité. Les milliers d’habitant qui ont répondu à l’invitation de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise et du département des Yvelines sont déjà sous le charme.

Un moment de grâce empreint de poésie, ponctué de notes de musique classique et teinté de lumières accompagnant un ballet aérien de cerfs-volants géants ou des personnages brillants dans la nuit… Le spectacle nocturne a emmené dans un univers tendre et féérique les centaines d’enfants et d’adultes présents sur les bords de Seine à Carrières-sous-Poissy samedi 24 juin. Une conclusion en apothéose après la grande journée d’animations proposée samedi 24 juin à l’occasion de l’inauguration du Parc du Peuple de l’herbe. Au total, près de 10 000 visiteurs ont participé à cette fête organisée par GPS&O et le département ainsi que de nombreux partenaires.

Ils ont pu chercher la petite bête à la Maison des insectes où la serre aux papillons n’a pas désempli, fabriquer puis faire voler des cerfs-volants ou apprendre en s’amusant autour des autres stands du village-nature ainsi des balades-découvertes mais aussi assister à de petites représentations théâtrales au détour d’un bosquet, profiter des concerts ou danser sur la scène centrale…

Un écrin de verdure ouvert sur la ville

« J’étais déjà venue me promener ici avec mes enfants, confie Myriam, une habitante de Poissy. Je trouvais ce parc très beau mais aujourd’hui, grâce aux animations, j’ai pu mieux comprendre son importance et son intérêt. C’est extraordinaire d’avoir ça près de chez soi… » « J’habite juste à côté et je viens régulièrement à pied. Quand je suis sur mon balcon, j’aperçois le parc et du parc, je peux voir mon immeuble », souligne Franck. C’est l’un des points forts du PPH, un poumon vert adossé à la ville et surtout un trait d’union entre une zone urbaine dédiée à l’habitat et la nature.

Cet enthousiasme, partagé par de nombreux autres habitants, salue la réussite d’un projet qui aura nécessité près de 7 années d’études et de travaux et plus de 26 M€ d’investissement (*) pour aménager les 113 hectares riches d’une faune et d’une flore préservées. L’espace comprend aussi 2 étangs, une douzaine de kilomètres de cheminements piétonniers, une esplanade au bord du fleuve, des aires de pique-nique, des réalisations pour la pratique sportive ou de loisirs.

Pour en avoir une vue globale, il suffit de grimper les quelques marches qui mènent au sommet de l’observatoire, perché à 13 m de haut. Cet équipement à l’architecture audacieuse mais parfaitement intégrée a été financée par GPS&O, tout comme le bâtiment de 800 m2 abritant la Maison des insectes, l’un des éléments phares du parc animé par l'Office pour les insectes et leur environnement (OPIE).

Compte tenu de ses richesses naturelles et des nombreuses activités auxquelles il se prête, il y aura toujours une bonne raison de faire un détour par le Parc du Peuple de l’herbe…

Outre son succès populaire, le Parc du Peuple de l’herbe fait aussi l’unanimité auprès des élus et décideurs. « C’est la porte verte de la communauté urbaine », définit Christophe Delrieu, étroitement lié à l’ensemble du projet en tant que maire de Carrières-sous-Poissy, la ville hôte du PPH. « Une magnifique réalisation », appuie Serge Morvan, préfet des Yvelines.

« Il s’est écoulé du temps depuis la mémorable photo de l’étang de la Galiote prise par Yann Arthus-Bertrand alors qu’il survolait Les Yvelines, rappelle Philippe Tautou, président de GPS&O. C’était en 2005 et le site n’était alors qu’une friche. Nous avons alors eu l’ambition folle de sublimer le territoire et nous avons atteint cet objectif grâce notamment aux moyens du département. Nous disposons aujourd’hui d’un des plus grands parcs d’Europe et de l’un des projets les plus importants de France, avec Bordeaux, soutenus par le programme européen Life+ ! »

« C’est l’une des réalisations emblématiques menées dans le cadre de l’Opération d’intérêt national Seine Aval, confirme Pierre Bédier, président du conseil départemental. Ce secteur était abandonné, saccagé. Les Yvelines ont investi 17 M€. Ni la commune, ni même la communauté urbaine n’auraient pu le faire. Cela prouve bien qu’il faut non seulement un département mais un département puissant. »

A bientôt !

Pour Véronique Brondeau, directrice du Parc du Peuple de l'herbe, cet événement est une belle réussite, notamment grâce à la mobilisation des équipes et l'appui de Francis Tessiereau, chargé de mission pour l'organisation, la programmation et la coordination de l’évènement. "Nous vous donnons rendez-vous le 26 août prochain pour une séance de ciné plein-air dans le cadre des Yvelines font leur cinéma". En juillet, la Maison des insectes (partie exposition temporaire) est accessible du mardi au vendredi, de 10h à 16h.

* : Les principaux financeurs sont le département des Yvelines, la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, la région Île-de-France, l’Europe et l’Agence de l’eau