×
×

GPS&O S’ENGAGE EN FAVEUR DE LA RURALITÉ

C’est signé ! Après six mois d’élaboration, la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise va maintenant faire vivre son contrat de ruralité. Il s’agit d’un soutien concret pour les nombreuses communes rurales du territoire.

Le travail démarré en janvier 2017 a abouti à la signature du contrat de ruralité de GPS&O, paraphé par l’ensemble des partenaires mercredi 5 juillet aux Alluets-le-Roi. Ce document stratégique définit, pour une durée de 4 ans, les axes de développement et le plan d’action en faveur des communes rurales, plus particulièrement celles de moins de 2 000 habitants. Grand Paris Seine & Oise, porteur du contrat, a su mobiliser les acteurs institutionnels, économiques et associatifs mais aussi coordonner les financements pour améliorer la qualité de vie, la cohésion sociale et l’attractivité des secteurs ruraux.

50 communes de moins de 5 000 habitants

« Se doter d’une feuille de route et de moyens pour soutenir la ruralité est indispensable, estime Philippe Tautou, président de la communauté urbaine. Malgré une densité très importante de 800 habitants au km2, soit 7 fois plus que la moyenne des aires urbaines françaises, notre territoire d’environ 50 000 hectares comprend 2/3 d’espaces naturels. Notre ruralité est donc bien présente et vivante. Sans elle, il y aurait un déséquilibre ! »

Sur les 73 communes qui composent GPS&O, 50 comptent moins de 5 000 habitants dont 43 se situent sous le seuil des 2 000 habitants. « Ce contrat vient en complément d’autres dispositifs que nous portons. Nous n’en avons jamais fait autant pour la ruralité », ajoute Pierre Bédier, président du conseil départemental. Il fait notamment référence au plan d’action qui vient d’être dévoilé avec le regroupement de services dédiés à cette thématique à Rambouillet où sera également installée l’agence départementale Ingénier’Y, « une structure unique en Grande Couronne que beaucoup nous envie ».

Les enjeux du contrat

Le travail de diagnostic et d’étude a permis de définir les enjeux prioritaires du contrat de ruralité et les types de projets opérationnels à mener. Ils se répartissent selon 7 grandes thématiques :

  • Accès aux services publics, marchands et aux soins
  • Revitalisation des bourgs-centres (rénovation de l’habitat et soutien au commerce de proximité)
  • Attractivité du territoire (développement économique dont agriculture, tourisme, patrimoine naturel, numérique…)
  • Mobilités locales et accessibilité
  • Transition écologique et énergétique
  • Cohésion sociale
  • Aide à l’ingénierie et coordination financière

Une démarche partenariale

« L’élaboration de ce contrat a été réalisée selon une démarche réellement partenariale », salue Bruno Caffin, vice-président du Parc naturel régional du Vexin et maire de Brueil-en-Vexin. Après la phase de conception, la communauté urbaine va maintenant faire vivre ce contrat de ruralité en lien étroit avec plusieurs partenaires : l’État, le département des Yvelines, l’agence IngénierY, le Parc naturel régional du Vexin, la Caisse des dépôts et consignations, l’Association pour un développement agricole durable en Seine aval (ADADSA). Sur la base de ce contrat, une instance de coordination des financeurs permettra d’améliorer l’efficacité de leurs dispositifs, au plus près des besoins de la ruralité.

D’autres intervenants sont également mobilisés comme l’Union européenne, la région Île-de-France, l’Agence régionale de santé...

à noter: 

Les premières actions

« Ce contrat est doté d’un fonds d’1,7 M€ », chiffre Philippe Tautou. Des réalisations concrètes, correspondant aux besoins exprimés par les communes concernées et la communauté urbaine selon leurs compétences et s’inscrivant dans le cadre des dispositions du comité interministériel aux ruralités du 20 mai 2016, sont déjà à l’étude.

Plusieurs projets à mener à court terme ont déjà été identifiés et sont en cours d’instruction. « Le programme qui concerne Les Alluets-le-Roi nous convient parfaitement, souligne Pierre Gautier, maire. Il permet en effet de conserver notre caractère résolument rural qui est l’ADN de notre village. »

En voici quelques exemples :

  • Création d’une maison médicale à Guerville et à Follainville-Dennemont
  • Réhabilitation/extension et requalification du secteur de la mairie à Bouafle
  • Extension et rénovation du groupe scolaire Zola à Médan
  • Aménagement du secteur de la mairie aux Alluets-le-Roi
  • Solutions innovantes pour améliorer la performance énergétique des bâtiments publics à Évecquemont, Gaillon-sur-Montcient et Tessancourt-sur-Aubette…